Diabétiques – Idée reçue N°11 : je désinfecte mon doigt avant un contrôle glycémique

Ah les joies de faire un contrôle de glycémie. Se faire empaler le doigt par une aiguille furtive et appuyer dessus frénétiquement en espérant qu’une goutte de sang sorte. Tout ça pour avoir un résultat assez imprécis. Mais alors quelles sont les précautions à prendre ? Alcool, pas alcool ? Voyons ça ensemble.

La préparation des mains

Il n’y a rien de pire qu’un résultat erroné de glycémie, en particulier si vous pratiquez l’insulinothérapie fonctionnelle et que vous adaptez vos doses d’insuline en fonction du résultat. Pour éviter cela, nous vous recommandons les points ci dessous :

289299_mainsLavez vous les mains : si vos mains sont graisseuses ou que vous avez touché un aliment sucré les résultats peuvent être très différents de la réalité. Lavez-vous donc les mains au savon et à l’eau tiède.

university torkBien les sécher : s’il reste de l’eau sur votre doigt cela peut aussi altérer le résultat mais le problème le plus gênant est que si votre doigt est mouillé alors le sang va s’éparpiller au lieu de former une belle goutte.

NoAlcoholSurtout ne pas utiliser d’alcool : l’alcool altère les résultats car il rentre en conflit avec les éléments chimiques des bandelettes. Il ne faut donc jamais utiliser d’alcool.

2691807-3807133Masser le bout du doigt : déjà que se piquer est loin d’être une partie de plaisir, il n’y a pas plus frustrant que de voir aucune goutte sortir .. Masser l’extrémité du doigt favorise la circulation du sang et augmente donc les chances d’avoir une belle goutte.

Avec les mains propres, sèches, tièdes et massées : à vous la goutte de sang !

L’art de se piquer

Si vous vous contrôlez souvent alors vous devez faire attention de ne pas vous piquer n’importe où et n’importe comment.

glucofix-mio-kit-appareil-de-controle-de-la-glycemieLe matos : tout d’abord il est fortement conseillé de changer d’aiguilles de votre autopiqueur à chaque contrôle. En effet, les aiguilles très fines se dégrades très rapidement dès qu’elles pénètrent la peau. N’oubliez pas de changer de bandelette de test non plus… Ca parait évident mais on ne sait jamais. Si vous avez un lecteur qui utilise encore une puce de calibration alors vérifiez bien que le numéro affiché par le lecteur est le bon. Enfin ne laissez jamais vos bandelettes à l’air libre trop longtemps car cela altère leur efficacité. Pensez donc bien a refermer la boite. N’oubliez pas de jeter les bandelettes et les lancettes (aiguilles) dans un container prévu a cet effet. C’est une obligation légale.

accu-chek-fastclix-821x364Le coté : afin de ne pas perdre la sensibilité des doigts il est conseillé de se piquer sur le coté du doigt et non au milieu. Cela est moins douloureux aussi.

pincesEviter les pinces : évitez de vous piquer sur le pouce et l’index car ce sont les doigts que vous utilisez le plus.

hand (palm)Alterner les doigt : Enfin, pensez à changer de doigt à chaque contrôle toujours dans un soucis de confort et éviter de perdre de la sensibilité.

Le futur

Vous rêvez de ne plus vous martyriser le doigt ? Et ben sachez que ce n’est plus le futur mais bel est bien le présent. En effet, un nouveau lecteur est sorti et utilise un capteur au niveau de l’épaule pour vous donner votre glycémie en temps réel. La solution est donc moins intrusive et probablement plus confortable. Cependant, le lecteur et le capteur ne sont à ce jour par remboursés par la sécurité sociale. Peu de chance qu’elle le fasse d’ailleurs étant donné que ceci relève avant tout du confort…

  21 comments for “Diabétiques – Idée reçue N°11 : je désinfecte mon doigt avant un contrôle glycémique

  1. huynh
    novembre 7, 2014 at 9:00

    Du confort!!!!!!!
    Je dirai encore un moyen archaïque barbare enormement de gens souffrent de ce moment qui est devenue une torture

    • admin
      admin
      novembre 7, 2014 at 9:21

      Nous sommes bien d’accord avec vous mais malheureusement c’est le moyen le plus fiable :( Même aujourd’hui avec le nouveau lecteur qui fait le buzz il est conseillé de se faire un contrôle capillaire dans certaines situations :(

  2. Martzolff
    novembre 7, 2014 at 4:39

    Comme si dans une telle maladie, on peut parler de confort……….

    • admin
      admin
      novembre 7, 2014 at 4:43

      Par confort on parle surtout de se faire moins mal et éviter de perdre la sensibilité des doigt. Quitte a devoir supporter la maladie à vie autant faire en sorte de mieux la vivre 😉

  3. Anonyme
    novembre 7, 2014 at 4:44

    Je viens de lire qu’il existait des containers spéciaux pour jeter les lancettes et le bandelette, où se procurer les adresses des lieux où ils se trouvent ? Merci

    • admin
      admin
      novembre 7, 2014 at 4:49

      Vous pouvez vous procurer les container dans les pharmacies. Elles sont remboursées si elles sont par ordonnance. par contre pour les rendre c’est plus compliqué et en général il faut les déposer à l’hôpital. Certaines pharmacies sympa les prennent … 😉

    • Negumi
      novembre 7, 2014 at 10:52

      Moi je prend mon conteneur DASRI à la pharmacie et je le dépose une fois plein à la déchetterie, je dois juste demander quand ramener le suivant car ils ne traitent ces « déchets » que durant certaine semaine.

      • Philippe poignant
        novembre 8, 2014 at 2:39

        Ma pharmacie est beaucoup plus sympa. Je demande un conteneur, on me le fournit illico. Il est plein, je le leur ramène, et ils le prennent en échange d’un autre vide. Ainsi va la vie et la maladie, facilitées par des gens compréhensifs et citoyens.

  4. Phil
    novembre 7, 2014 at 10:05

    Un confort….! Le capteur en continue n’est pas un confort mais une nécessité car ce système permet d’apprécier la tendance des glycémies et donc par conséquent amélioré l’équilibre .La sécu pourrait au moins accepter même un pourcentage de remboursement, car lorsqu’on utilise ces fameux patch on ne coûte plus en lancettes et en bandelettes donc si l’argument est réellement « le confort », pourquoi ce système ne pourrait il pas être remboursé au moins à hauteur du coût cumulé bandelettes-lancettes? J’avais lu que la différence n’était que d’une vingtaine d’euros…..allez la sécu un p’tit effort!

    • Philippe poignant
      novembre 8, 2014 at 2:34

      Oui Phil, c’est un excellent argument. Les lancettes et les bandelettes en moins devraient inciter la sécu à prendre en charge ce nouveau système. Bon, pour ma part, me piquer 3 fois par jour ne me pose pas de problème, mais qui sait ? Si un jour venait s’ajouter au diabète le tremblement continu d’une maladie de Parkinson, peut-être que mon jugement actuel s’en trouverait changé… Ou pas !

    • admin
      admin
      novembre 16, 2014 at 10:20

      Bonjour Phil, nous sommes les premiers a vouloir ce remboursement, cependant ce capteur ne fait pas une glycémie capillaire et ses résultats ne sont pas jugés viables dans toutes les circonstances (c’est écrit tel quel sur les vidéos du fabriquant). Alors quel est l’intérêt de la sécurité sociale de rembourser un système plus chère et moins efficace dans toutes les circonstances ? de plus votre calcul n’est bon que si le capteur réussi a survivre 14 jours sans encombres. Si vous avez un problème avant vous perdez 60 € … Vu l’état des finances de notre pays et plus particulièrement de la sécurité sociale il y a peut de chance qu’elle accepte de rembourser ce système. Mais gardons espoirs car cette technologie ouvre la porte vers de nouvelles technologies orientées pour améliorer le confort des patients.

  5. Greg
    novembre 8, 2014 at 1:18

    @Phil, ce nouveau capteur nécessite au contraire bien plus de matériel. Il faut le système de patch (et son applicateur) mais aussi un système traditionnel de bandelette + autopiqueur pour des contrôles de qualibrage par ex.
    Ces nouveaux lecteurs seront bien plus chers pour la Sécu..

    • admin
      admin
      novembre 16, 2014 at 10:23

      50 € le lecteur (avec l’applicateur j’imagine) et 59 € le capteur de 14 jours (si il résiste 14 jours …). le problème est qu’il faut garder un lecteur de glycémie capillaire classique dans certaines circonstances.

  6. beaucart
    novembre 8, 2014 at 11:10

    Peu être que chez les enfants il pourrait être rembourser…

  7. KHELFI
    novembre 8, 2014 at 4:38

    Quel confort! Cette maladie silencieuse tue à petit feu.Il faut y passer pour y croire.

  8. Lili
    novembre 8, 2014 at 6:44

    Pour les enfants c’est loin d’être gagné car Abbot n’a pas encore réalisé de test sur eux …. Alors qu’eux aussi on réellement besoin de ce nouveau système !!

    • admin
      admin
      novembre 16, 2014 at 10:27

      Le problème est qu’étant donné que ce capteur n’est pas fiable dans toutes les conditions il faut une personne suffisamment consciente pour se faire un contrôle capillaire si elle se sent en situation d’hypoglycémie.

  9. benlamri
    novembre 10, 2014 at 1:19

    oui c sur pour mon enfant c très dur de se piquer a chaque fois c pas gagner pour les enfants

  10. KHELFI
    novembre 16, 2014 at 7:39

    Quelle est la précaution à prendre en faisant l’injection d’insuline ,désinfecter au préalable?merci

  11. AP
    juin 25, 2016 at 7:13

    Savez-vous si l’on peut piquer d’autres zones que le bout des doigts pour faire ses glycémies ?

Laisser un commentaire